lundi 1 septembre 2008

A La Rochelle, il y a l'Espace Encan et l'espace Cancan


De retour d'un week end de 3 jours à La Rochelle pour l'Université d'été du Parti Socialiste, je me sens dans l'obligation de donner un autre son de cloche que tous les articles et reportages que j'ai pu lire dans la presse ou entendre à la radio.

Du 29 au 31 août, l'Espace Encan de La Rochelle a accueilli l'université d'été du PS. L'université d'été est un moment de formation et de rencontres à destination des militants socialistes. Cette année, 4 000 militants ont eu la possibilité d'assister à 20 ateliers thématiques sur des sujets aussi variés que "la situation mondiale à la veille des élections européennes et américaines", "la question des flux migratoires et la coopération euro-méditerranéenne", "le code du travail", "la laïcité à la croisée des chemins", "l'audiovisuel" ou bien encore "les 20 ans des accords de Matignon-Oudinot et les 10 ans de l'accord de Noumea".
C'est dire s'il y a de quoi s'occuper pendant que les journalistes arpentent les terrasses des cafés, les arrières salles des restaurant ou simplement le parvis à l'entrée de l'espace Encan.
Pour former, discuter, échanger avec les militants, chaque atelier a un certains nombres d'intervenants (entre 3 et 6 la plupart du temps) pris dans les membres du Parti Socialiste, de partis sociaux-démocrates européens et des différents secteurs en lien avec les ateliers. Ceci pour dire que les "éléphants" du PS ne viennent pas à La Rochelle QUE pour se montrer, former et déformer des alliances (même s'il y a de ça aussi). Ils participent également en intervenant ou comme simple militant. Par exemple, Pierre Moscovici participant avec Laurent Fabius à la présentation du manifeste du PSE (Parti Socialiste Européen), Julien Dray présent à une table ronde avec entre autres Hubert Védrine et Henri Emmanuelli, Jean Luc Mélenchon intervenant sur le sujet de la laïcité ou Gérard Collomb traitant avec Michel Rocard de la question "quelle politique économique et sociale de gauche?", aucun n'ont fait ca pour la gloire mais pour apporter sa pierre à l'édifice socialiste tout comme quand Martine Aubry, Elizabeth Guigou, Bertrand Delanoe ou Michel Rocard, entre autres, sont aperçus dans l'auditoire d'un atelier.

Personnellement, j'ai beaucoup appris durant ces 3 jours. Le nombre et la qualité des interventions aussi bien sur scène que dans le public, l'ambiance chaleureuse, le cadre et bien d'autres choses encore font de ce week end un événement fort dans la vie du Parti Socialiste. Je suis persuadé que le message apporté aux 4 000 militants présents sera partagé en Assemblée Générale de section au près des autres militants et que de nombreuses idées échangées dans les ateliers seront reprises dans les futurs projets socialistes aussi bien à l'échelle locale qu'européenne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire