jeudi 30 juillet 2015

Les Républicains savent-ils ce qu'est être Français ?

Pécresse, les Français et les autres
On a beau s'appeler les Républicains, on n'a pas toujours les notions de ce qu'est un Républicain et encore moins de notion de la fine frontière entre religion et nationalité.Le dernier exemple en date (mais il n'est pas le seul) vient du Canard Enchainé. Cette semaine l'hebdo nous sort une anecdote plutôt sympa sur Valérie Pécresse. Quand les militants LR s'offusquent de voir une mairie socialiste parisienne organiser un repas de rupture de jeûne, Valérie Pécresse fait le tour des "iftars", ces repas de rupture de jeûne comme la Mairie de Paris a osé l'organisé. Mais je ne vais pas critiqué Valérie Pécresse pour participer aux célébrations qui rythme la vie de la région. Ce qui est le plus dérangeant, c'est le discours qu'elle peut y tenir. Pour la candidate LR aux régionales en Ile-de-France, il faut essayer de draguer coute que coute l'électorat soit disant uniforme des pratiquants de la religion musulmane. Et pour ça, voici le discours plus que maladroit que peut tenir l'ancienne ministre:
Il faut résoudre la question des lieux de culte et des écoles confessionnelles car on doit pouvoir donner aux musulmans ce qu'on donne aux Français et aux Juifs.
Première possibilité, Valérie Pécresse sombre dans la propagande de l'athéisme qu'elle confond au laïcisme. Potentiellement pour elle et plusieurs de ses camarades LR, être Français équivaut à être sans religion, un peu comme l'ont espéré grand nombre de militants de gauche et d'extrême-gauche. Du coup pour Valérie Pécresse, l'école de la République se retrouve au même niveau que les écoles privées catholiques, juives ou musulmanes.

Autre possibilité, Valérie Pécresse est persuadée que la Musulmanie est un pays et que les Musulmans vivant en France sont des émigrés au même titre que les Italiens, les Polonais et autres personnes habitant en France sans y être né.

Dernière possibilité, plus plausible surtout au regard de déclarations précédentes d'élus, ministres et président LR, il y a deux catégories de citoyens, d'un côté les Français, chrétiens (catholique serait encore mieux) et si possible blanc, de l'autre côté les autres, ceux qui ont pour nationalité leur religion. On pourrait retrouver dans cette idéologie la vieille rengaine antisémite de la première moitié du 20ème siècle. Les juifs ne pouvaient être Français puisqu'ils étaient tous à la solde d'une puissance étrangère (possible aussi de retrouver ces théories aujourd'hui dans les blogs de certains vrauchistes pour retrouver cette même idéologie). Pour cette droite républicaine comme pour l'extrême-droite, les musulmans du 21ème siècle sont dans le même cas. Ils ne peuvent être considérés comme Français puisque leur religion n'est pas celle de Clovis et de Charlemagne (pour les plus fanatiques, je suis au regret de leur faire passer le message que la religion catholique d'aujourd'hui n'a pas grand chose à voir avec celle de Clovis et de Charlemagne).

Au delà des mots, que cherche à faire Valérie Pécresse ? Comme son mentor Nicolas Sarkozy, cherche-t-elle à opposer les Français et plus précisément les Franciliens ? Après tant d'années au pouvoir, la droite ne pense-t-elle pas que si les musulmans se sentent stigmatisés, c'est principalement à cause de son discours dans les médias nationaux depuis plus de 10 ans ? Valérie Pécresse veut plus de lieux de culte pour l'islam. Est-elle consciente que ce sont ses propres militants et les propres élus de son parti qui refusent toute construction de nouvelle mosquée dans leur ville ?

Comme toujours Les Républicains considèrent qu'il y a les Français de la bonne couleur et de la bonne religion d'un côté et les autres trop bronzés, trop jaunes, priant trop à d'autres moment que le dimanche matin ou ne priant pas assez. Comment peut-on s'appeler républicain quand on persiste à vouloir créer des sous catégories de Français ? 

Au final, les mots ont peut être bien été choisi. En lisant l'article du Canard Enchainé, je me suis retrouvé bloqué devant cette phrase, occultant la suite où l'on apprend que les relais de Valérie Pécresse au sein des croyants musulmans sont un membre de la manif pour tous et un membre du MEDEF.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire