lundi 10 octobre 2011

Primaire : C'est reparti pour un tour

Bon-pour-voter-Primaires.jpg 
La primaire citoyenne est un événement nouveau et totalement imprévisible. La meilleure preuve réside dans les résultats du 1er tour: une mobilisation nettement supérieure aux prévisions, les scores étonnants de Ségolène Royal et d'Arnaud Montebourg, voire même de Manuel Valls que l'on voyait ne récolter que 2 ou 3% des voix au plus large. Depuis 21h hier soir, les journalistes ne parlent que de reports de voix, d'accord entre candidats, bref ressortent leurs vieilles analyses sur ce phénomène nouveau.

Hier les 2,5 millions d'électeurs se sont déplacés pour des raisons aussi diverses que leurs comportements politiques aux précédentes élections. Qu'il s'agisse de femmes enceintes, de personnes se déplaçant avec d'énormes difficultés, de jeunes heureux de voter pour la première fois ou de plus âgés fiers de n'avoir jamais raté une élection, leur seul point commun est leur refus de Sarkozy ainsi qu'une véritable envie de changement en 2012.

Il est difficile de prévoir si les 500 000 électeurs, qui ont choisi de voter Arnaud Montebourg pour ses propositions de démondialisation, ses prises de positions sur la Justice et le comportement des hommes politiques ou pour sa jeunesse et sa fougue, vont de décider à se déplacer pour choisir entre Hollande et Aubry. Les soutiens déçus de Ségolène Royal vont-ils se résoudre à voter pour l'un des 2 candidats finalistes? Les électrices et électeurs de Manuel Valls et de Jean-Michel Baylet vont-ils écouter les conseils de vote de leur candidat?
Il est toujours possible que ce second tour ne rassemble que les 1,8 millions de Français qui ont choisi François Hollande et Martine Aubry.

A l'opposé, et c'est l'hypothèse que j'espère, de nouveaux électeurs peuvent venir se joindre aux 2,5 millions électeurs pour donner encore plus de force au candidat qui s'opposera à Nicolas Sarkozy. Ce premier tour a montré que rien n'était fait ni pour François Hollande, ni pour Martine Aubry. Si je n'imagine pas un entre-deux tours où les candidats s'affronteraient violemment, il semble clair que le résultat du second tour sera extrêmement serré. Il est donc nécessaire que pour donner toutes les chances au candidat ou à la candidate élu(e), ce soit avec la plus forte mobilisation possible.

Bien sur pour ce second tour, je vais soutenir plus que jamais François Hollande. Pour le 1er tour, j'ai voté pour lui pour son programme axé sur la Jeunesse, son projet de développement de dialogue social et ses idées pour une véritable justice fiscale. Dimanche prochain, en plus de toutes ses idées, je voterai pour lui car je le vois comme étant le plus à même à rassembler toutes les composantes de la Gauche, celui ayant le meilleur potentiel pour intégrer à son équipe de campagne tous les candidats malheureux de ces primaires, y compris Martine Aubry. Les soutiens annoncés de Jean-Michel Baylet et de Manuel Valls vont dans ce sens.

Dimanche 16 octobre soyons nombreux, soyons encore plus nombreux que dimanche dernier pour donner le plus de chance à la candidate ou au candidat élu de battre Nicolas Sarkozy. Plus forte sera la mobilisation, plus grosse sera la claque donnée à Jean-François Copé et à sa troupe. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire