mardi 9 juillet 2013

Cumul des mandats, qui fait le jeu du FN ?

Tableau de vote contre le cumul des mandats
A chaque nouveau scandale politique, à chaque refus de levée d'immunité parlementaire et à chaque levée d'immunité parlementaire, on entend les mêmes sons de cloche, "tout ça fait le jeu du FN". Presque toutes les nouvelles affaires montrent que la faune politique a besoin de renouvellement, principalement pour faire partir toutes les séquelles de ceux qui ont joué dans les eaux troubles des années 80 (Cahuzac, Dassault, Pasqua pour les plus récents). Si un comportement irréprochable est attendu de nos élus pour enlever des cartouches au FN, mais surtout pour garantir la confiance des Français dans la politique (toutes ces affaires font plus monter les taux d'abstention que les voix de l'extrême droite), des actes politiques forts de sens sont d'autant plus attendus.

Aujourd'hui à l'Assemblée Nationale, nous avons eu un bel exemple de conservatisme, de refus de moderniser la vie politique française. Deux propositions de lois ont été votées à l'Assemblée Nationale cette après-midi sur le non cumul des mandats. Contre le cumul d'un mandat exécutif local avec un mandat de député ou sénateur et contre le cumul d'un mandat exécutif local avec un mandat de député européen, les députés ont donné une majorité absolue à ces 2 propositions. Même si le calendrier est discutable, même si les projets de loi peuvent être améliorés (avec la prise en compte d'un nombre maximum de mandats identiques dans le temps), l'acte est fort. La Gauche dans sa majorité est allée de l'avant pour favoriser le renouvellement de notre classe politique. 269 députés PS et MRC (sur 292), 17 écologistes (sur 17), 4 radicaux de gauche (sur 16) et 7 communistes (sur 15) ont voté pour l'interdiction de cumuler un mandat local avec un mandat de députés. 

Si l'analyse des votes à gauche montre une large majorité contre le cumul et par conséquent une légère déception que cette promesse de François Hollande ne réussisse pas à réunir l'intégralité des députés de gauche (proposition refusée par la moitié des députés communistes, monsieur le député-maire Carvalho, déjà opposant au mariage pour tous, si vous me lisez, bien heureux de ne plus avoir à voter pour vous), je ne peux m'empêcher d'avoir un haut le coeur en regardant comment se sont comportés les députés de l'autre moitié de l'hémicycle. 189 députés UMP (sur 199) et 20 députés UDI (sur 31) ont voté en coeur pour le maintien du cumul des mandats, pas un seul député de cette droite républicaine n'a voté contre le cumul des mandats. Laurent Wauquiez préfère donc se battre contre le cumul des minimas sociaux plutôt que contre le cumul des mandats, chacun sa vision de la politique...

Pire, à droite seuls 2 députés ont voté contre le cumul des mandats, il s'agit de Gilbert Collard et Marion Maréchal... L'arrivée de députés FN à l'Assemblée Nationale doit permettre de dénoncer leurs agissements, tout comme un des meilleurs arguments contre le vote FN aux élections européennes est de montrer la très faible présence de Marine Le Pen malgré les larges émoluments qu'elle reçoit. Aujourd'hui pourtant, c'est l'UMP et l'UDI qui donnent les meilleurs arguments pour le FN. Même si je suis contre leurs idées, les 2 députés FN ont pu montrer grâce à l'UMP et à l'UDI qu'il n'y avait qu'une seule force à droite qui veuille le changement et qui pratique la politique selon leurs convictions et non selon un clivage gauche/droite. 

Que ce soit par les affaires ou par les votes, c'est le comportement des élus qui fait le jeu du FN. Aujourd'hui les soldats de Jean-François Copé ont montré qu'il n'était pas la peine d'avoir les mains sales pour faire le jeu du FN, merci à eux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire