mardi 31 mars 2015

Le retour des Veilleurs

Le projet de loi Santé de Marisol Touraine va être débattu à partir de ce mardi à l’Assemblée Nationale. De façon très auto-centrée, les médecins (généralistes ou spécialisés) se focalisent sur la généralisation du tiers-payant. Garantir à tous l’accès au soin, même en fin de mois quand les finances sont au rouge, c’est un principe qui heurte les médecins contestataires. Autre crainte des médecins en colère, la gestion des parcours de santé des patients par les Agences Régionales de santé (ARS), bras armé de l’Etat décentralisé au détriment de la liberté des médecins (de travailler uniquement par copinage ?).

Pour protester contre ce projet de loi, ou plus précisément contre les deux mesures ci-dessus, un groupuscule syndical non reconnu par l’intégralité de leurs pairs, l’UFML, appelle à remettre au goût du jour le principe des Veilleurs mis en place lors des débats sur le mariage pour tous. Ca donne une idée de l’idéologie qui se cache derrière ces contestataires.
Sur leur site, l’UFML appelle à se relayer jour et nuit « pour informer la population des dangers de cette loi, pour lui permettre d’accéder au consentement éclairé refusé par le gouvernement ». « Jour et nuit [ils] veilleron[t] la médecine de France, ce corps malade, que les fossoyeurs voudraient au petit matin tuer d’un vote ! » Ils le rappellent, ce sont des rebelles prêts à tout : « Nous n’avons pas vocation à obéir, médecins, soignants ; l’avenir du système sanitaire doit être modelé par l’esprit et les valeurs de la médecine, il n’est d’autre possibilité. Pour avoir en conscience rejeté cela, le gouvernement aura dès le 30 mars rendez-vous avec le peuple des soignants. »

Ces nouveaux veilleurs iront très loin. Non contents de veiller nuit et jour devant l’Assemblée Nationale pour rappeler aux députés (la majorité surement non élue grâce à leur voix), ils planifient également des vacances grèves à l’étranger. Le médecin UFML est malin. Il veut bien veiller devant l’Assemblée Nationale mais uniquement si ça ne remet pas en cause sa semaine de vacances sur les pistes de Megève. Ils ont lancé le plus sérieusement du monde une grève avec départ à l’étranger, deuxième quinzaine d’avril, en plein durant les vacances scolaire. Pas bête le doc !

Comme nos veilleurs prévoient d’être disponibles jusqu’aux vacances de printemps, nous pouvons leur rendre visite et leur poser la question sur ce qu’ils pensent :
  • Du paquet de cigarettes neutre, comme les Anglais, les Irlandais et les Australiens l’ont déjà mis en place, mesure recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé,
  • Des actions de groupes ouvertes aux patients victimes de traitements médicaux, ouvrant la possibilité aux victimes d’affaires comme celle du Mediator d’aller en justice,
  • De l’ouverture de salles de consommation de drogue à moindre risque, permettant aux toxicomanes précarisés non pas d’obtenir de la rogue facilement mais de consommer dans des endroits sains, sous surveillance et non plus à la sauvette dans des lieux publics.
  • De la fin du délai de réflexion d’une semaine entre les deux consultations obligatoires avant un IVG
  • Le droit à l’oubli pour que les personnes guéries d’un cancer ne soient plus soumises à des surprimes de la part des contrats d’assurances.

Le projet de loi Santé s’annonce comme un nouveau marathon parlementaire avec ses 57 articles et ses 2 000 amendements. Bienvenue aux nouveaux veilleurs, en espérant qu’ils aient autant de réussite que leurs illustres prédécesseurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire