samedi 24 octobre 2015

La honte de la famille

Dans chaque famille, il y a un oncle, une tante, un parent proche un peu honteux. Cette personne que l'on croise le plus rarement possible et qui nous fait honte à chaque fin de repas. Propos racistes, antisémites, misogynes, une sorte de puits sans fond de connerie humaine dont on ne comprend pas comment, partageant les mêmes gênes et la même éducation, il peut avoir atteint un degré tel de connerie. Pourtant, on ne peut s'empêcher de célébrer l'unité de la famille car après tout, on ne choisit pas sa famille, et ce n'est pas une tare qui nous empêchera la réunion de personnes qui nous sont chères.

Heureusement, cette description ne s'applique pas à ma famille, ou alors ils attendent que je ne sois pas à proximité pour tenir ses propos. Hélas, cette description s'applique à ma deuxième famille, ma famille politique. Depuis un mois, j'appelle au rassemblement, à l'unité de la Gauche et des Écologistes dès le premier tour des régionales. Cet appel s'est fait plus fort avec le referendum organisé par le PS mais cet appel est une conviction profonde que j'appelle de mes vœux à chaque élection, toujours persuadé que ce qui nous divise est nettement moins fort que ce qui nous rassemble. Cette volonté de rassemblement ne m'empêche pas de critiquer cette vraie gauche qui a décrété que son ennemi juré serait le couple Valls - Macron plutôt que le couple LR - FN.

Aujourd'hui, cette vraie gauche a dépassé un cap. Avant, ils étaient dans une critique systématique mais politique. Oui la politique de François Hollande président n'est pas celle qu'un Jean-Luc Mélenchon aurait mené. Un Emmanuel Macron ne tient pas les mêmes propos qu'un André Chassaigne. Mais cette différence ne peut en aucun cas amener à la haine pure, simple, basse et donc obligatoirement bête, méchante, stupide. Aujourd'hui ils sont l'incarnation à gauche de la stupidité tant décrié sous le quinquennat Sarkozy, cette stupidité qui veut que tous les faits divers se doivent d'avoir un seul et unique coupable, un bouc émissaire pour recevoir toute leur haine.

Plus de 40 personnes sont mortes dans un accident de la route. Un bus de voyageurs a percuté un camion. Pour la gauche débile, c'est bien sur de la faute à Macron, l'odieux personnage qui a autorisé le développement des transports en autocars. Pour eux, peu importe qu'une quarantaine de familles ont perdu un proche. Peu importe qu'un accident de la route, aussi tragique qu'il soit, reste un accident imprévisible aux conditions impossibles à déterminer en quelques heures. Peu importe que ce bus de voyageurs est un mode de transport qui était déjà autorisé avant que Macron ne naisse. Pour ces populistes haineux, une seule réaction possible, charger Emmanuel Macron, suppôt de Satan et coupable d'office de toutes les catastrophes.

Non, ils ne critiqueront pas la politique du tout routier menée depuis plus de 40 ans. Non, ils ne critiqueront pas la politique écologique du gouvernement qui a refusé d'essayer de limiter le transport via poids lourds. Non, cet élu écologiste de premier ordre ne se remettra pas en question dans son combat contre des moyens de transports non routiers (aéroport de province, ligne TGV pouvant permettre de libérer du temps de passage pour le fret sur les voies ferrées classiques). Non, ils ne réfléchiront pas aux conséquences de leurs propos, ils ne se remettront pas en cause. 

Ces gens ne méritent pas de voir leur nom apparaître dans ce blog, tout comme ils ne devraient pas avoir le droit de s'exprimer au nom d'une gauche qui n'engage qu'eux. Tous sont dans ma grande famille qu'est la Gauche, officiellement progressiste et écologiste. Certains sont dans ma famille encore plus proche qu'est le Parti Socialiste. Pourtant par leur comportement récent et surtout par leurs propos plus que déplacés dans cette triste tragédie routière de Puisseguin, ces personnes sont indignes et devraient avoir la décence de s'exclure eux-même d'un parti où ils n'ont rien à faire. On ne choisit pas sa famille mais on choisit son parti politique. Je ne parle pas ici d'un soutien à un budget gouvernemental mais de décence et d'intelligence, deux termes qui ne peuvent s'appliquer à eux.

21 commentaires:

  1. Parfait. Curieux qu'un type comme le maire de begles d'une culture inouïe se soit embarqué dans des commentaires pareils

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mamère, une culture "inouïe ? Ou alors, vous prenez le mot en son sens premier : "qui n'a jamais été entendue", c'est pas possible autrement…

      Supprimer
    2. Je ne suis pas sur de la culture inouie de Mamère mais il n'en est pas à sa première sortie à côté de la plaque

      Supprimer
    3. rappelez vous de la vidéo vue des millions de fois sur youtube où l'on voit le mamère descendre d'une voiture et affirmer haut et fort qu'il est venu en vélo
      en fait c'est pas un mensonge , ce cultivé ne sait pas faire la différence

      Supprimer
    4. D'autant plus qu'il est rigoureusement impossible d'arriver quelque part en vélo. À vélo, en revanche, oui…

      Supprimer
    5. ce qu'il a dit est très con.....mais ne le pendez pas tout de suite ....apres inouï c'est joli mais pas super adapté j'en conviens. N'empêche qu'il est brillant mais il faut peut être le connaître un peu mieux qu'à travers les médias mais c'est le jeu...
      Enfin la règle à vélo est bien moche...mais ce n'est pas la seule. Car enfin sur certains vélos on prend place mieux que dans certaines trains ou bateaux

      Supprimer
    6. Mammere ( Noël est une ordure ,comm aurait dit ce plaisantin de Santini ) n'en rate pas une
      Souvenez vous de sa larme de crocodile lorsqu'il a marie les deux pedes de Bègles en 2000 au mépris de tous les textes et principes, en disant "c'est le plus beau jour de ma vie"
      Un auguste de foire comme 99% des politrouks de vronze

      Supprimer
  2. C'est comme pour la famille, quelquefois, il vaut mieux s' en extraire, rester à distance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas à la majorité de prendre ses distances

      Supprimer
  3. Sinon, ce que tout le monde ignore encore, et qui éclaire la réaction des deux guignols qui nous occupent, c'est que c'est Macron qui conduisait le camion impliqué…

    RépondreSupprimer
  4. Et que c'est presque l'anagramme de cramons....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Preuve supplémentaire, en effet !

      Supprimer
    2. Vous me faites flipper, je suis sur que si j'écoute le dernier discours de Macron à l'envers, j'entends des propos sataniques.

      Supprimer
    3. D'après vos amis de la vraie gauche, même à l'endroit (surtout à l'endroit ?) c'est satanique !

      Supprimer
  5. Vous voulez parler de Monsieur Macron ?

    Monsieur Macron présenté par L' Observateur de cette semaine comme étant :

    " LE DYNAMITEUR "............. ? ...

    ICI : http://le-nouvel-observateur-magazine-digital.nouvelobs.com/profil/liseuse.html

    Dynamiteur de quoi ? Dynamiteur de la gauche ou du parti socialiste ?

    Mais alors ? ... la militante, le militant de base, ne diraient pas que des conneries ?
    J'en perd mon lapin.

    RépondreSupprimer
  6. Après, peut etre que l'écologie n'a rien à voir avec a gauche, et encore moins avec l'extrême gauche ...?

    RépondreSupprimer
  7. BONJOUR MONSIEUR MARCANT

    Je m'adresse à vous sur ce blog pour que vous répondiez à mes questions-Merci

    http://extimite.net/2015/10/25/logorrhee-politique-qui-veut-noyer-filoche-laccuse-de-honte-de-la-famille-ps-reponse/#comment-51110

    Hervé

    RépondreSupprimer
  8. - Loi Renseignement liberticide
    - contrôles au faciès
    - Abus du diesel
    - Omerta sur les bavures policières (cf l'affaire Amadou Koumé ou la mort de Rémi Fraisse)
    - propos et actes contre les Roms
    - discours hyper martial sur les executions extra judiciaires en Syrie
    - promesse trahie sur Fessenheim, et d'autres encore

    il est temps que le militant socialiste se révolte !


    http://leparisienliberal.blogspot.fr/2015/10/militant-socialiste-revolte-toi.html

    RépondreSupprimer