mardi 24 janvier 2012

Analyse des 10 réformes réussies selon l'UMP

Surpris de voir François Hollande venu avec de véritables propositions qui ont trouvé un bon echo dans les médias, la cellule de crise #UMPanique a sorti en urgence un tract vantant le bilan du quinquennat du président-pas-encore-candidat.

Reprenons rapidement point par point ces grandes réformes :
  • "Réforme des retraites pour sauver notre système de retraite et réduire nos déficits." Alors que durant la campagne de 2007, Nicolas Sarkozy s'était engagé à ne pas toucher à l'âge de départ légal.
    Je passe mon tour sur les graphes du déficit de la France depuis les 15 dernières années...
  • "Autonomie des universités afin de préparer l'avenir de nos enfants." L'avenir de nos enfants, il faut déjà qu'ils arrivent à accéder à l'université... La suppression de 80 000 postes dans l'Education Nationale en 5 ans, la fermeture de milliers de classes, la suppression de la carte scolaire ne va pas aider à l'égalité des enfants devant leur avenir.
  • "Interdiction du port de la burqa dans l'espace public pour réaffirmer l'autorité de la République." Je croyais que c'était le combat pour les droits des femme, une question de respect ou même une notion de culture et d'identité. Non, cette loi n'avait pour but que de réaffirmer l'autorité d'un état en mal de reconnaissance...
  • "Instauration des peines planchers contre les récidivistes pour punir la délinquance." Comme si les délinquants avaient besoin de peine plancher pour être dissuadé. Les précédentes lois et peines déjà existantes ne punissaient pas les délinquants. Pour ne rien arranger, cette réforme est fortement contestée par la Ligue des Droits de l'Homme et par des syndicats de magistrats.
  • "Reconduite à la frontière de 30.000 immigrés clandestins par an pour maîtriser l'immigration." On maitrise donc l'immigration en renvoyant des Afghans dans un pays en guerre, en arrêtant des familles à la sortie d'école et en refusant de donner des papiers aux diplômés étrangers.
  • "Service minimum dans les transports et à l'éducation nationale pour améliorer la qualité des services publics." Faire garder des enfants de 5 ans par des employés municipaux qui n'ont aucune formation pour un travail auprès des enfants, c'est une manière comme une autre de garantir aux parents que les enfants seront à l'école mais l'école n'est pas une garderie, elle sera de qualité si son enseignement est de qualité, et non car ses horaires d'ouverture sont respectés.
  • "Exonération des heures supplémentaires pour revaloriser le travail." En quoi faire des heures supplémentaires valorise plus le travail que respecter la durée légale? De plus pour lutter contre le chômage (qui est l'ennemi du gouvernement aux dernières nouvelles), rien de tel que d'inciter les entreprises à ne pas embaucher et faire travailler plus ceux qui ont un emploi.
  • "Suppression des droits de succession pour 95% des Français afin de favoriser la transmission de son patrimoine à ses enfants." Avant la réforme 75% des successions étaient déjà exonérées de droits de succession.
    Le blog de Libé Desintox est déjà revenu sur cette analyse de la réforme. Voici l'aveu de Chatrier, député UMP et secrétaire national de l'UMP en charge de la fiscalité: Contacté par Libération, Jérôme Chartier en convient : "Il est exact que la réforme des droits de succession n'a rien changé pour les plus modestes, puisqu'ils étaient déjà exonérés de droits de succession. Mais, quand j'évoque les plus modestes, je parle des plus modestes parmi ceux qui payaient les droits de succession."
  • "Plans Cancer et Alzheimer pour continuer à améliorer notre système de santé." SarkoFrance a fait une analyse du bilan du plan Alzheimer en septembre 2010. Il en ressort que à peine la moitié des malades souffrant d'Alzheimer sont suivis, qu'une bonne partie du financement vient de l'augmentation des franchises médicales (les malades payent pour les malades). Pour le plan Cancer, il a débuté en 2009 et se finit en 2013, je propose d'attendre le bilan avant de s'en féliciter... En revanche, peut-on améliorer notre système de santé en remboursant moins des médicaments utiles (par exemple pour les personnes souffrant de diabète), en fermant des hôpitaux ou en augmentant les taxes sur les mutuelles ?

Pour le tract en entier et avoir un aussi quelques loupés de ce quinquennat, c'est à lire dans les Carnets de Notes de Yann Savidan.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire