lundi 16 janvier 2012

Sarkozy a-t-il peur ?

Dessin de Creseveur publié sur paperblog
Sarkozy a-t-il peur de cette campagne présidentielle ? C'est la question que je me suis posé aujourd'hui en apprenant que le Président a décidé de décaler son allocution aux Français sur la perte du Triple A du 25 janvier au 29 janvier pour ne pas passer à la télévision juste avant François Hollande (qui sera sur France le 26 janvier à 20h35). Nicolas Sarkozy a-t-il peur de se faire renvoyer dans ses 22 par la candidat socialiste? Sarkozy a-t-il peur ? C'est également la question que je me pose en voyant le début de campagne de l'UMP. Depuis la primaire citoyenne, les ténors de l'UMP jouent plus aux tontons flingueurs qu'aux hommes politiques. Sans même qu'une occasion se présente, au moins un membre de l'UMP, si possible un ministre, tire à vue sur la candidat Hollande. Comme Nicolas Sarkozy n'a toujours pas annoncé s'il était candidat ou non, les franc-tireurs de l'UMP peuvent agir en free-lances. Officiellement ils ne bossent pas pour leur candidat vu qu'il n'existe pas et n'agissent donc que selon leur bon vouloir. Petite photo de famille :
  • Les chiens de garde qui sont là pour défendre leur maitre à l'Elysée comme Nadine Morano (ministre de l'Apprentissage et de la Formation Professionnelle) qui tweete plus vite qu'elle ne pense ou Valérie Rosso-Debord.
  • Les visionnaires qui sous couvert de leurs attaques semblent dévoiler des volets du programme présidentiel comme Luc Chatel (ministre de l'Education Nationale) qui annonce que la perte du triple A est du à François Mitterrand avec la 5ème semaine de congés payés et les 39 heures (2 mesures qui ont fêté leurs 30 ans la semaine dernière). Si on savait que l'UMP avait du mal avec les 35 heures, mais avec les congés payés, ils innovent!
  • Les débroussailleurs qui attaquent avec toutes les armes qu'ils trouvent, plus c'est gros, mieux c'est. La dernière sortie classe en date de ce lundi, elle vient de Gérard Longuet (ministre de la Défense). Pour lui, François Hollande est comparable au commandant du paquebot de croisière Costa Concordia qui a échoué sur la rive italienne (pour rappel ce naufrage a fait 6 morts et 15 disparus à l'heure actuelle). La famille des débroussailleurs fait la joie de Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, qui se félicite que chez lui, c'est massacre à la tronçonneuse!
Pendant ce temps là, Jean-Luc Mélenchon peut rassembler environ 6 000 personnes à Nantes, Eva Joly peut présenter ses propositions sur le logement à Cachan, Dominique de Villepin peut présenter son équipe de campagne et François Bayrou peut essayer de refaire sa campagne de 2007, rien ne passe puisque l'espace médiatique est saturé par le parasitage de l'UMP qui empêche tout débat d'idées.
Il est donc temps pour Nicolas Sarkozy de sortir du bois. Il est nécessaire qu'un candidat arrive à l'UMP pour assumer les actions de son équipe de campagne. Combien de temps allons-nous laisser des ministres profiter de leur statut de membre du gouvernement pour envahir l'espace politique avec des injures ou des "fausses propositions" non assumées. Combien de temps Nicolas Sarkozy va-t-il se cacher derrière son costume de président pour ne pas avoir à répondre de son bilan (déjà qu'il se cache derrière ce même costume pour ne pas répondre à la justice…) et du comportement de ses sbires ?
Fin 2011, Pierre Moscovici annonçait la fin de la drôle de campagne de François Hollande avec son retour sur le devant de la scène après sa relative absence post-primaire. Il faut à présent que la drôle de campagne présidentielle prenne fin et qu'un véritable opposant se présente au nom de l'UMP.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire