dimanche 5 juin 2011

L'Education Nationale recrute... pas assez

pub_education_nationale.png
Bonne nouvelle! L'Education Nationale recrute 17 000 personnes ! Avec la nouvelle campagne de pub du ministère, il est difficile de croire que 16 000 postes seront supprimés et que 1500 classes du primaires seront fermées à la rentrée de septembre...

En 2011, 33 à 34 000 professeurs, CPE (Conseiller Principal d'Education) et autres personnels péri-scolaires (infirmières, psychologues, etc.) partent à la retraite. Avec le non remplacement d'un fonctionnaire à la retraite sur 2, il y aura une diminution d'effectif de 16 000 personnes en septembre 2011. Mais si l'on parle du remplacement d'un fonctionnaire partant à la retraite sur 2, 17 000 personnels enseignant seront recrutés pour la rentrée 2011. Il aura donc fallu 1,3 millions d'euros pour que les communiquants de Luc Chatel mettent en forme le principe du verre à moitié plein ou à moitié vide.

Mais ne nous laissons pas berner par la manipulation des chiffres. Alors que l'on estime à 40 000 le nombre de nouveaux élèves entre 2007 et 2011, l'Education Nationale aura supprimé 65 000 postes en 5 ans. Cela signifie que durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, si l'on prend l'approche du ministère, seulement 65 000 enseignants et médecins scolaires auront été engagés au lieu des 130 000 nécessaires pour garder au même niveau le nombre de personnels éducatifs en France.

Les lycéens qui se retrouvent sans psychologue dans leur établissement, les collégiens qui apprennent leurs 2 langues étrangères en classe de 30 élèves, les parents qui conduisent leur enfant 6 km plus loin pour cause d'absence de CP dans leur village, ou les étudiants qui préparent l'agrégation de génie électrique (10 postes offerts en 2011) doivent être rassurés d'apprendre que l'Education Nationale recrute, mais pas chez eux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire