vendredi 14 décembre 2012

Sortie littéraire : "Mes nuits avec Sarkozy"

Tout a débuté le 6 mai au soir par le texte du « discours de Nicolas Sarkozy au Congrès d’investiture de l’UMP le 14 janvier 2007 », billet suivi dès le lendemain par la liste des promesses de campagne du nouveau président, billet conclu par ce magnifique avertissement : « Pour ma part, je n'oublierai rien. » C’est ainsi qu’a commencé cette incroyable aventure de SarkoFrance.

Pour ma part, j’ai découvert ce blog assez tardivement, vers 2010, alors que je faisais mes premiers pas de blogueur. Immédiatement, la lecture de ses billets fut une de mes premières activités quotidiennes. Aussi incroyable que cela puisse paraître, tous les jours pendant 5 ans, il y a eu matière à écrire sur l’action gouvernementale. Il y avait même matière à faire des chroniques hebdomadaires qui me donnaient régulièrement la nausée. Enfin, le 7 mai 2012 au matin, le blogueur acharné livrait son premier billet de la France d’après. Durant 5 ans, Juan a tenu sa promesse, il n’a rien oublié, il n’a rien laissé passer.

Aujourd’hui, SarkoFrance vient de passer un nouveau cap. Une nouvelle page se tourne, mieux que ça même, 116 nouvelles pages sont appelées à être tournées. Juan nous livre une partie de ses secrets, nous raconte sa singulière expérience de blogueur antisarkozyste dans son livre « Mes nuits avec Sarkozy ». Je n’ai plus qu’une seule hâte, découvrir ce livre qui, obligatoirement, ne peut que bien se finir, tout en espérant qu’il n’y ait jamais de suite…

« Mes nuits avec Sarkozy » est disponible en version électronique ou papier sur les sites Morebooks et Amazon. A mon avis, c'est LE cadeau de noël pour blogueur militant.

4 commentaires:

  1. "Sortie littéraire" : "Mes nuits avec Sarkozy"

    il y a faute de frappe ...ou est la littérature?

    RépondreSupprimer
  2. Ramzan Kadyrov est le dictateur au pouvoir en Tchétchénie depuis 2007.

    Pour son trente-cinquième anniversaire, le 5 octobre 2011, des vedettes acceptent son invitation pour des montants inconnus : Jean-Claude Van Damme, Hilary Swank, Eva Mendes, Vanessa Mae (celle-ci pour 500 000 dollars, selon la presse locale).

    Un an plus tard, le 5 octobre 2012, Ramzan Kadyrov a de nouveau payé quelques vedettes pour venir fêter ses 36 ans dans la capitale de la Tchétchénie, Grozny.

    Question : combien de dollars le dictateur Ramzan Kadyrov a-t-il payé à Gérard Depardieu ?

    500 000 dollars ?

    Lisez cet article :

    « Gloire à Kadyrov ! » Depardieu célèbre son ami l’autocrate tchétchène.

    Depardieu n’est pas seulement l’ami de Nicolas Sarkozy et de Fidel Castro.

    Le 5 octobre 2012, Grozny a célébré sa fête annuelle, qui tombe opportunément en même temps que l’anniversaire du président de la République et autocrate tchétchène Ramzan Kadyrov, soupçonné de nombreux crimes.

    Invité d’honneur, l’acteur Gérard Depardieu est venu rendre gloire à son ami Ramzan Kadyrov, qu’il célèbre sur cette vidéo :

    « Gloire à Grozny, gloire à la Tchétchénie, gloire à Kadyrov ! »

    Selon un communiqué de presse officiel tchétchène, le gala auquel assistait Depardieu s’est terminé par une danse caucase au cours de laquelle Kadyrov a dansé quelques pas avec l’autre invitée de marque, l’actrice italienne Ornella Muti.

    Voir la vidéo complète :

    http://www.rue89.com/zapnet/2012/10/22/gloire-kadyrov-depardieu-celebre-son-ami-lautocrate-tchetchene-236434

    RépondreSupprimer