jeudi 17 mai 2012

C'est toujours ça de fait !

Mardi François Hollande a été investi au poste de Président de la République, mercredi Jean-Marc Ayrault a reçu les clefs de Matignon, ce jeudi les 34 ministres et ministres délégués ont pris le relais de leurs prédécesseurs avant de se retrouver pour leur premier Conseil des Ministres. Trois jours au pouvoir et déjà de nombreuses promesses réalisées !

Engagement 25 : "Je défendrai l’égalité des carrières professionnelles et des rémunérations entre les femmes et les hommes. Une loi sanctionnera les entreprises qui ne respectent pas cette règle, notamment par la suppression des exonérations de cotisations sociales. Un ministère des droits des femmes veillera notamment à son application effective."
Najat Vallaud-Belkacem a pris la tête de ce nouveau ministère.

Engagement 47 : "Je réformerai le statut pénal du chef de l’État. Je réduirai de 30% la rémunération du président de la République et des ministres. Les anciens présidents de la République ne siégeront plus au Conseil constitutionnel."
La baisse de 30% des rémunérations des ministres et du Président de la République a été actée lors du 1er conseil des ministres. Comme une loi est nécessaire, elle sera votée dès l'ouverture de la prochaine session parlementaire et aura un effet rétroactif pour prendre effet dès le 15 mai.

Engagement 48 : "J’augmenterai les pouvoirs d’initiative et de contrôle du Parlement, notamment sur les nominations aux plus hauts postes de l’État afin de les rendre irréprochables. Je ferai voter une loi sur le non-cumul des mandats. Je renforcerai la parité entre les femmes et les hommes en alourdissant les sanctions financières contre les partis politiques qui ne la respectent pas. J’introduirai une part de proportionnelle à l’Assemblée nationale."
Le premier gouvernement Ayrault comporte 17 ministres femme et 17 ministres homme. La parité se retrouve aussi bien dans le nombre de ministres (9 femmes et 9 hommes) que de ministres délégués (8 femmes et 8 hommes).

L'agenda de la première année contenait aussi cet engagement :
"Signature d'une charte de déontologie et publication des déclarations d'intérêt par les membres du Gouvernement et circulaire du Premier Ministre étendant ces exigences aux membres des cabinets et plafonnant leurs effectifs - lors du premier Conseil des Ministres."
Cette charte a été signée lors du premier conseil des ministres.

D'autres engagements et réformes ont aussi été annoncés par les nouveaux ministres lors de leur arrivée à leur ministère comme le retour de la semaine de 5 jours à l'école primaire (Vincent Peillon), la fin de la politique du chiffre dans la Police Nationale (Manuel Valls), la lutte contre la dette publique (Pierre Moscovici), le besoin d'une Europe tournée vers l'emploi (Laurent Fabius) ou l'encadrement des loyers une priorité (Cécile Duflot). 

Ces annonces comme ces réalisations ne sont pas définitives. Pour les confirmer il est bien sur important de donner une majorité de Gauche à l'Assemblée Nationale en votant aux élections législatives de 10 et 17 juin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire