mercredi 29 avril 2015

Il y a 70 ans, les femmes se rendaient aux urnes

Hubertine Auclert
Il y a 70 ans exactement, les femmes se rendaient pour la première fois dans un bureau de vote pour participer aux élections municipales de 1945. Ce droit de vote, elles l’avaient obtenu un an plus tôt suite à une ordonnance du Comité Français de la Libération Nationale, matérialisé par la signature du Général de Gaulle.

L’idée de donner le droit de vote aux femmes ne date pas de 1944 et elles auraient pu accéder à ce droit depuis le début du XXème siècle si elles n’avaient pas buté sur le conservatisme légendaire du Sénat. Hubertine Auclert milite depuis 1876 pour le droit de votes des femmes. En 1906, son militantisme est récompensé par une proposition de loi pour accorder aux femmes le droit de vote aux élections locales. En 1909, une commission de l’Assemblée Nationale est favorable à cette proposition de loi. 10 ans plus tard, en 1919, 344 députés votent pour le suffrage intégral des femmes, mais le Sénat qui aura laissé trainé jusqu’à la fin 1922 le sujet vote cotre avec 22 voix d’écart.

Rebelote en 1915, les députés sont 390 à voter pour le droit de vote des femmes aux élections municipales et cantonales. Deux ans plus tard, ces députés votent une résolution pour que le gouvernement fasse pression sur le Sénat pour qu’il daigne discuter du projet de loi. En 1928, 1929 et 1931, le Sénat refusera de mettre le sujet à l’ordre du jour, ce qui évite de devoir voter contre.

En 1936, 386 députés de gauche investissent l’Assemblée Nationale et le Front Populaire de Léon Blum arrive au pouvoir. Si 475 députés votent pour le droit de vote des femmes, le Sénat, encore une fois, n’inscrit pas le texte à l’ordre du jour. Si les femmes n’ont pas le droit de vote, elles sont tout de même 3 à faire leur entrée au gouvernement Suzanne Lacore, Irène Joliot-Curie et Cécile Brunschvicg.
 
Il y a 70 ans, les femmes votaient pour la première fois. Quelques semaines plus tard, Odette Roux devient la première maire d’une de plus de 10 000 habitants. Libération ressort 4 témoignages de femmes qui ont vécu se moment historique. A les lire, on peut voir le chemin parcourue depuis entre cette jeune adulte allant voter avec ses parents et dont la mère lui dit de passer son enveloppe à son père («A peine passé la porte du bureau de vote, ma mère se retourne vers moi et me tend sa main : "Tu donnes ton enveloppe à ton père ?" ») et cette femme qui a pris son droit de vote presque comme un devoir conjugal («Si je ne votais pas, je me faisais engueuler.»).
Pour l’anecdote, on y apprend que les femmes ne furent pas les derniers citoyens français à obtenir le droit de vote. En août 1945, ce sont les militaires qui ont obtenu le droit de vote!

A lire ces témoignages, je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec la situation des résidents français de nationalité non européenne qui attendent toujours le droit de s’exprimer sur la vie de leur cité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire