mercredi 30 septembre 2015

Céline Pina, une nouvelle voix

Céline Pina est venue faire un tour au Kremlin Bicêtre. Peut-être encouragée par l’épisode de buzz médiatique autour de DSK, elle aussi a voulu voir à quoi ressembler des blogueurs, pas tous de gouvernement, pas tous de gauche d’ailleurs, et parler des quelques sujets qui lui tiennent à cœur.

Mais qui est Céline Pina ? Une poignée de Franciliens la connaissent pour être une de leurs élues au sein du groupe socialiste à la Région Ile-de-France, mais pour une plus grande partie de la population, c’est l’élue qui est montée au créneau contre le salon de la femme musulmane à Pontoise, salon qui a eu le droit aux JT grâce à l’action des Femen. Sa première interview à FigaroVox sur le sujet fut un succès d’audience et une bonne approche pour apprendre à connaître la dame.

C’est donc tout naturellement que l’on a commencé la soirée par parler (ou plutôt l’écouter parler car c’est une bavarde qui a beaucoup de choses intelligentes et réfléchies à dire) de ce salon de Pontoise. Ce qui l’a marqué en premier lieu est la quantité d’affichage promotionnel pour cet événement et de fait, l’importance et la visibilité donnée à des prédicateurs et imams pas vraiment modéré. Par exemple, le premier nom visible sur l’affiche est Rachid Abou Houdeyfa. Il s’agit de l’imam de Brest, qui s’est fait remarqué dernièrement dans une vidéo où il expliquait aux enfants que la musique est une « créature du diable », ce qui a fait dire à l’imam de Bordeaux qu’il mériterait l’asile psychiatrique. Autres invités mis en valeur, Nader Abou Anas qui affirme que « la femme (...) ne sort de chez elle que par la permission de son mari », Hatim Abou Abdillah qui promet aux femmes coquettes et parfumées un "châtiment atroce" et Éric Younous pour qui les « juifs sont punis par Allah ».

Sur la tenue du salon, la conseillère régionale nous précise qu’après avoir alertée plusieurs fois le préfet, ce dernier a décidé d’enregistrer la totalité des débats. On a pu y entendre tout de même que "si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là" (par honneur comprendre le voile islamique).

Céline Pina m’a fait découvrir une ONG qui participait également à l’organisation du salon, BarakaCity. C’est de loin le stand qui attire le plus de monde (comme le précise un journaliste de Paris Match également présent au salon). Leur objectif, obtenir le plus de dons possibles, quitte à invoquer la colère divine si tu ne donnes pas. Tactile, sympathique, d’après la conseillère régionale, ils font tout pour te mettre en confiance puis ne plus te lâcher. En revanche, si tu as le malheur de les contredire, de mettre en doute leurs propos, alors l’énervement arrive vite et tu finis photographier (surement pour leur liste des persona non grata…). Voici un exemple de tweet du président de cette ONG :


Toute la soirée n’a pas tourné qu’autour de ce salon. Si je n’ai pas très bien compris si son combat personnel datait d’avant le salon ou non, elle nous a parlé de sa volonté de lutter contre l’islamisme et contre l’extrême-droite. Comme elle le résume assez justement « l’islamisme est l’idiot utile du FN et le FN est l’idiot utile de l’islamisme ». Le problème est quand des jeunes se retrouvent pris en étau entre ces deux blocs, difficile de trouver et d’entendre une voix médiane, une voix républicaine en quelques sortes. C’est donc son but, avec ses faibles moyens mais à première vue avec sa forte volonté. Résultat, et c’est surement la partie la plus intéressante de son discours, elle touche des jeunes femmes qui lui communiquent des remerciements pour leur montrer qu’une autre voie est possible. Elle nous a sorti un exemple magnifique de jeunes musulmanes qui se sont organisé un « réseau souterrain », caché du grand public, où elles peuvent discuter de ce qu’elles veulent dont le partage de vidéos d’interventions de notre conseillère régionale. L’une des filles l’a remercié pour ses interventions vidéos qu’elles trouvaient utiles et instructives et que c’était dans une de ces vidéos que cette jeune fille a découvert un nouveau mot qu’elle a dû chercher dans le dictionnaire : « émancipation ».

Céline Pina est en train de vivre quelque chose de fort. Elle est contactée par de nombreuses jeunes femmes comme celle-ci-dessus. Elle doit en profiter et se faire la porte-parole de ces personnes de l’ombre, sans voix. Céline Pina peut être la voix des jeunes musulmanes tout en étant une nouvelle voix pour lutter contre les extrémismes tant de droite que religieux. J’espère que l’on entendra encore sa voix longtemps après que l’histoire du salon de Pontoise soit oubliée.

19 commentaires:

  1. OMG le twitt cité ! c'est grandiose : voilà l'obscurantisme 2.0 , il est twitté et donc "moderne", mais sans le moisi du 7e siècle.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Oui et sacré décalage par rapport à la devanture toute propre de son asso.

      Supprimer
  3. L’affaissement moral de nos élites. Incapables d’être à la hauteur des enjeux. À l'image du pétainisme en 1940. Hier l'abominable « statut des juifs ». Aujourd’hui la chasse aux musulmanes à foulard. La chasse aux Rroms. La chasse aux migrants. La chasse aux étrangers. La chasse aux miséreux. Et la gauche n’est pas à la hauteur du refus frontal qu’elle devrait opposer quand elle ne vote pas la loi de Pétain pour pourchasser les juifs, pardon, les musulmanes.

    Mettre en avant deux-trois foulards pour mettre sous le tapis onze millions et demi de personnes qui vivent sans chauffage. Je n'arrive pas à comprendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crois qu'elles mettent un foulard pour se réchauffer parce qu'elles n'ont pas le foulard ?

      Trêve de plaisanterie : la question du foulard n'est pas là. Elle est au sujet des femmes opprimées et la gauche doit défendre les opprimés. Et les types de gauche qui en traitent d'autre de petainistes devraient tourner 7 fois leur langue dans leur bouche parce qu'ils défendent une religion qui persécute tout ce qui n'est pas homme hétéro.

      Supprimer
    2. @Partageux, je ne comprends pas ton commentaire. Tant qu'il y a aura des Français vivant sous le seuil de pauvreté, il ne faudra pas s'occuper des Françaises qui sont opprimés par un idéologisme nauséabond ?
      Et qui a parlé de lutter contre le port d'un foulard? J'ai parlé ici de filles qui ne peuvent pas s'exprimer ou vivre librement. Et ça en France (comme ailleurs) ce n'est pas acceptable.

      Supprimer
    3. Ils n'y a pas que les femmes victimes.
      Quand les femmes sont victimes, il y a plus victimes qu'elles: les enfants qui vont grandir là-dedans.
      Puis, il y a les femmes ET les hommes (les maris, les pères) qui militent activement, qui revendiquent cette idéologie et ce choix politique. Ce serait trop simple, s'il ne fallait que secourir.
      Croyez-vous que les associations islamistes et tous leurs sympathisants ne soient que des victimes qui n'attendent qu'une bonne parole émancipatrice ? Et tous les étudiants, les diplômes du supérieur, qui revendiquent la non-mixité, l'enfermement, le voile, l'interdiction du blasphème, les entorses à l'enseignement de l'histoire et à l'exercice de la médecine, au nom de leur religion, soient des victimes ?

      On a considéré longtemps les votants FN comme des victimes, aussi, victimes de leur peur, de leur non éducation

      Supprimer
    4. vous savez les aminches , le staut des chouifs sous pétain, ce sont des zosialistes qui l'ont voté en majorité
      pierre laval était zosialiste de la tête aux pieds , est il utile de le rappeler ?
      on comprend d'ailleurs pourquoi l'école selon vélo bécassine tente de tordre le cou d'abord et avant tout à l'histoire.....

      Supprimer
  4. Lu !
    L'imam de Brest a demandé un permis de construire pour une école coranique, et il l'a obtenu. Sa municipalité socialiste le chouchoute. C'est l'extrême-droite que appelle à manifester là-bas.
    Par ailleurs, Céline Pina est menacée d'exclusion quand elle s'oppose aux islamistes, par un ... socialiste. Et c'est grâce aux femen, dit-elle, qu'on a causé de ce salon.

    Eh bien, heureusement qu'on en parle un p'tit peu sur des blogs de gauche.
    Un peu d'air frais, tout de même....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème est justement qu'il manque une voix qui n'est pas celle de l'extrême-droite pour critiquer les dérives islamistes.
      Qu'une mairie socialiste accepte la création d'une école coranique, pourquoi pas, on a bien des écoles catholiques. Il faut en revanche faire attention aux messages passés (et c'est valable tant dans les écoles privées catho que dans les écoles privées musulmanes).

      Supprimer
    2. Quand on voit ce que l'imam de Brest dit aux enfants, on se doute de ce qu'il leur enseignera dans son école coranique, tout de même !

      Si on veut rester dans le cadre de la loi, effectivement, on ne peut pas interdire les écoles coraniques. Cependant, on pourrait sanctionner les imams qui appellent à battre les femmes, et à tuer juifs et pédés (pour faire court).
      Actuellement, ce n'est pas le cas.

      Supprimer
    3. Entièrement d'accord alors que tout le dispositif légal existe et n'attend que d'être appliqué.

      Supprimer
    4. oui et qui va aller vérifier les discours et les programmes ? c'est ingérable...

      Supprimer
    5. C'est la même chose pour toutes les écoles privées de France et de Navarre. Tous les établissements privés (sous ou hors contrat) sont soumis à l'inspection de l'Education Nationale.

      Supprimer
    6. Dans les écoles catholiques, on n'a pas le droit de tenir des propos ouvertement anti homos ou antisémites par exemple. Quand il y a débordement, ça se sait plus ou moins vite, et il y a des réactions... On peut espérer qu'un jour, on aura le même type de réactions concernant l'islam.
      Quand il y en a, elles sont étouffées, démenties, et détournées en actes pseudo-islamophobes.
      Défendre le public, déjà, quand il y a des incidents, quand certains demandent l'abrogation de la loi de 2004, quand Benoit Hamon et Najat V;B sont revenus sur l'interdiction du port de vêtements religieux pour les parents accompagnateurs, pour plaire aux islamistes. ce serait bien. Pas besoin d'en faire des trucs supermédiatisés à chaque fois, mais un simple haussement d'épaules "en république laïque, c'est comme ça et pas autrement", avec l'assurance qu'on oeuvre pour le bien commun, ce serait très très bien...

      Supprimer
  5. Attention ! On est la gauche moisie qui persécute des pauvres islamistes qui n'ont qu'une seule volonté egorger les pédés et museler les gonzesses. Ce qui fait deux d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben, l'homosexualité n'existe pas chez les musulmans, à la base. Ce sont les occidentaux qui l'ont importée, surtout par le biais des lobbies juifs.*
      Quand aux femmes, c'est au contraire la Liberté que leur offre l'islam, cette grande liberté de vivre une vie pudique, de servir leur famille sous l'oeil bienfaiteur d'Allah. Le voile les libère du regard colonialiste, et signe leur fraternité avec leur peuple.
      (jle fais bien, hein ? )

      *« Les féministes blanches et l’empire », Stella Magliani-Belkacem et Félix Boggio Ewanjé-Epée

      Supprimer
  6. Putain ! Voilà ce blog trollé par des hordes de gonzesses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se sent vite dépassé, hein, ptit mec ?

      Supprimer