jeudi 8 mars 2012

L'égalité c'est maintenant !

81,5% des emplois partiels sont occupés par des femmes, ce qui signifie que 1 femme sur 3 qui a un emploi est à temps partiel.

Les femmes gagnent 10% de moins que les hommes, à poste et expérience équivalents

Les femmes touchent une retraite inférieure d’environ 40% à celle des hommes. La moitié des retraitées reçoivent une pension inférieure à 900€.

Les femmes représentent 18,5% des députés et 22% des ministres du gouvernement.
4 départements sur 101 et 2 régions sur 22 sont dirigées par des femmes.

Plus de 100 centres IVG ont fermé depuis 2000.
5 000 femmes partent chaque année à l’étranger pour avorter du fait du dépassement du délai légal français.

75 000 femmes par an sont victimes d'un viol.
57% des lesbiennes déclarent être victimes de lesbophobie.

L'an dernier, 18% des experts invités dans les médias étaient des femmes.
26% des diplômes d'ingénieurs sont délivrés à des femmes.

Nous sommes en 2012 et ceci se passe en France.
Merci à Osez le féminisme et leur site égalité2012.fr pour tous ces chiffres.

Pour tous ces chiffres et pour toutes les autres détails de la vie quotidienne, il est nécessaire de célébrer tous les ans au 8 mars la Journée internationale des droits des femmes, au moins pour pouvoir faire un point sur la situation nationale.

Nous sommes en période électorale, on peut donc espérer une meilleure politique pour les droits des femmes. On espère d'autant plus quand on regarde les propositions de François Hollande.

Sur l'égalité salariale : Les grandes entreprises auront un délai d'un an pour se mettre en conformité avec la loi sur l'égalité salariale sous peine de se voir supprimer les exonération de cotisations salariales.
Sur la parité en politique : Suppression des dotations de l'Etat aux partis politiques qui ne respectent pas la loi sur la parité et création d'un ministère des droits des femmes.
Sur les violences : Développer les cours de sensibilisation à l'école pour changer les mentalités dès le plus jeune âge pour réduire les violences faites aux femmes.
Augmenter le nombre de centres d'hébergement d'urgence pour les femmes victimes de violence.
Sur l'avortement : Garantir un centre IVG par établissement hospitalier.

J'ajouterai qu'il faut revoir les subventions au Planning Familial pour leur permettre d'être présent sur tout le territoire pour être le plus proche et le plus disponible pour celles qui en ont besoin.
Il faut aussi plus aider l'accès à la contraception en garantissant le remboursement des différents moyens de contraception.

Et bien sur, il faut continuer à soutenir les organisations féministes (même si je ne suis pas d'accord sur tous leurs combats). C'est en combattant les détails de la vie quotidienne comme la case mademoiselle dans les formulaires administratifs, comme la représentativité des femmes dans les émissions de télévision ou leurs rôles au cinéma, que l'on peut faire avancer notre société.

Pour finir, n'hésitez pas à suivre les différents liens présents dans ce blog. Vous pourrez lire les blogueuses que je lis quotidiennement. Dans ce domaine également, la parité est loin d'être la règle.

Pour continuer le combat pour l'égalité, je vous invite à venir manifester ce jeudi 8 mars dans le cortège parisien qui reliera Nation à Bastille.
Puisque l'IVG est un droit constamment remis en cause par l'extrême droite et les catholiques intégristes, je vous donne également rendez-vous samedi 10 mars devant l'hôpital Tenon pour une nouvelle contre-manifestation contre les intégristes de SOS-tout-petit qui prie dans la rue pour la refermeture du centre IVG.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

J'ai quelques a priori tenaces, notamment envers les commentateurs anonymes. Si tu ne veux pas risquer la censure, alors évite l'anonymat et exprime toi avec ton nom ou un pseudonyme (option "Nom/URL).