lundi 5 août 2013

Voile à la fac, l'inutile erreur signe du besoin de vacances

Sauras-tu deviner qui est visé par le dernier
rapport sur la laïcité ? (image LeFigaro.fr)
C'est le mois d'août, tout le monde part en vacances ou se prépare à le faire. Comme souvent dans le monde du travail, il faut se dépêcher de finir les tâches en cours pour pouvoir partir le coeur et l'esprit léger. Pour autant, il ne faut pas précipiter les choses sinon on risque de sortir des bêtises sans pouvoir assurer le service après-vente puisque tout le monde sera parti se reposer.

Nous en avons eu un drôle d'exemple aujourd'hui. Le Haut Conseil à l'Intégration semblait être pressé de partir en vacances. Mais avant de profiter du soleil estival, un stagiaire ou un employé trop pressé a transmis un rapport sur la laïcité à l'Observatoire de la Laïcité. Il faut dire que l'Observatoire de la Laïcité avait bien besoin d'un coup de main pour pondre un rapport sur ce qui est sa spécialité. Pour la petite histoire, cet observatoire a été créé par Nicolas Sarkozy en 2007 mais le tête en l'air avait oublié d'en nommer les membres. Il a donc fallu attendre avril 2013 pour que François Hollande corrige l'oubli de son prédécesseur. Le HCI, qui avait jusqu'en 2007 le sujet de la laïcité dans ses prérogatives, a donc aidé et couvert son successeur sur le sujet en lui donnant un rapport sur la neutralité religieuse dans l'enseignement supérieur.

Bien sûr, comme à chaque fois que l'on parle neutralité religieuse, les premières visées sont les femmes musulmanes qui portent le voile. Pour une raison que j'ignore, porter un foulard sur ses cheveux sur les bancs de la faculté nuit à la laïcité au sein de l'établissement. Si je n'étais pas en 2004 un farouche défenseur de la loi sur les signes religieux à l'école, je comprenais la problématique de sécurité d'un foulard un peu trop lâche ou trop long en gymnastique ou en chimie par exemple. De plus, les élèves sont mineures et donc leurs choix peuvent être plus ou moins assumés. Mais à l'Université, nous avons à faire à des femmes adultes, théoriquement conscientes des possibles risques et donc capables de s'adapter en choisissant un foulard plus serré pour réduire les risques en cas de manipulations sensibles.

Autre point abordé dans le rapport du HCI, le prosélytisme de certaines associations. Je serais étonné qu'aucune université ces 20 dernières années n'ait accueilli ou accepté la distribution d'informations en provenance d'une aumônerie universitaire. De même je ne serais pas surpris d'apprendre que certaines associations politiques de Jeunes Chrétiens Démocrates ont des locaux ou au moins une présence connue et visible. Dans ce cas, pourquoi se réveiller aujourd'hui et vouloir nettoyer les établissements d'enseignement supérieur ?

Il reste un point sensible évoqué dans le rapport la contestation de certains enseignements car contraire au point de vue d'une religion, par exemple certains évangéliques critiquent l'enseignement de la théorie de l'évolution. Si la critique peut être pénible pour l'enseignant et pour la bonne tenue de son cours, encore une fois l'université est censée être peuplée par des adultes. L'enseignant ou les étudiants devraient donc pouvoir faire sortir les fauteurs de troubles. Pour les contestataires, hélas pour eux, l'enseignement supérieur est libre. Ils sont donc libres de choisir certains cursus, ils sont libres de se présenter ou non aux examens. Les examens détermineront s'ils sont aptes à suivre les cours de l'année supérieure, donc c'est à eux de bien choisir leurs modules, leur cursus ou leur établissement s'ils veulent réussir à décrocher un diplôme.

Heureusement, le jeune Observatoire de la Laïcité, présidé par Jean-Louis Bianco, a accueilli avec scepticisme les propositions du HCI et a déjà prévenu que rien ne l'obligeait à prendre en compte les mesures de ce rapport. On ne va pas en vouloir au Haut Conseil à l'Intégration, ça ressemble à une erreur de fatigue pré-départ en vacances. Du moment que cette erreur n'est pas prise au sérieux par nos décideurs, tout ira pour le mieux.

7 commentaires:

  1. Réponses
    1. Quitte à faire une connerie, autant éviter de la faire à moitié

      Supprimer
  2. Encore un début de polémique inutile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais il me fallait bien ça pour relancer la machine après 15 jours d'arrêt.

      Supprimer
    2. Oh mais ce n'est pas pour toi que je disais ça! Je suis au contraire bien d'accord avec toi.

      Supprimer
  3. Je ne suis pas là! Je mets les voiles! ;-)
    (Vacances).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evite le vélo, tu risques de voiler ta roue...

      Supprimer