lundi 22 septembre 2014

Le budget dont tu es le héros

Qui n’a jamais rêvé d’avoir 20 millions d’euros à dépenser pour sa ville ? Qui ne s’est jamais rêvé maire en se disant, je ne dépenserais pas tant pour de la musique alors que tant de projets écologiques innovants seraient réalisables pour le même prix ? Qui ne s’est jamais dit, on ne nous demande notre avais qu’une fois tous les 6 ans pour choisir le futur de notre ville puis on nous oublie ? Qui n’a jamais regretté d’aménager dans une ville sans pouvoir influer sur la politique car n’ayant pas la bonne nationalité, ou n’ayant pas pu s’inscrire sur les listes ?

Pour répondre à toutes ces attentes, Anne Hidalgo lance une très intéressante initiative de budget participatif pour tous les Parisiennes et les Parisiens. Pendant une semaine, du 24 septembre au 1er octobre, tous les Parisiens, sans condition d’âge ou de nationalité, sont appelés à choisir un ou plusieurs projets qu’ils souhaitent voir se réaliser en 2015. Quinze projets sont en liste, ils concernent les enfants, les loisirs, l’écologie, l’art ou la vie en communauté. Leur point commun, chacun de ses projets aura un impact à un moment ou un autre dans la vie quotidienne des habitants de la Capitale. Leur coût varie entre 400 000 (pour l’installation de tipis pour les enfants) et 8 millions d’euros (pour des piscines éphémères dans la Seine). Les projets ayant reçu le plus de vote des Parisiens seront réalisés. Le nombre de projets sélectionnés n’est pas défini, seul le coût global de l’opération est arrêté à 20 millions d’euros, soit environ 6 projets sur les 15 soumis au vote.

Quels sont ces projets ?
  • Rendre la rue aux enfants : bloquer une vingtaine de rues dans Paris (si possible une par arrondissement) pendants certaines heures pour laisser les enfants y jouer en toute sécurité.
  • Des kiosques pour faire la fête : rénover les 33 kiosques à musiques parisiens et en faire de véritables lieux de créations, d’animation et de détente.
  • L’art aux portes de Paris : relier avec des interventions artistiques Paris et ses voisins de banlieue au nord vers la Gare de l’Est, à l’ouest vers le parc André Citroën, au sud vers le stade Charléty et à l’est sur les quais de Seine.
  • Cultiver dans les écoles : installer dans les 663 écoles maternelles un jardin pédagogique afin de former dès le plus jeune âge les enfants à l’environnement.
  • Des tipis et des bougies : permettre aux familles d’organiser des gouters d’anniversaires pour les enfants de 6 à 12 ans dans un des 100 tipis que la Ville de Paris installera.
  • Musées parisiens 3.0 : Offrir une autre façon de découvrir certaines œuvres d’art hébergées dans les musées parisiens.
  • Reconquête urbaine : Transformer le paysage autour du boulevard périphérique et réhabiliter certains espaces dégradés tels que des friches, des recoins, des murs pignons. Au final 105 passages sous le périphériques seraient créés et 300 000 riverains seraient impactés par ce projet.
  • Les événements sur grand écrans : pour vivre ensemble, dans différents endroits, de grands événements sportifs (comme le futur Euro de foot qui se déroulera en France en 2016) ou la retransmission de moments importants (comme la conférence Paris Climat 2015).
  • Piscines éphémères : mis en place de 2 bassins de 25 mètres, dont l’installation serait temporaire dans un endroit de Paris pour palier à la fermeture d’une piscine ou pour augmenter l’offre durant l’été.
  • Trier ses déchets au plus près : mettre e place des remorques déplaçables qui serviraient de déchetteries mobiles pour recevoir les petits encombrants et installer des colonnes à verres enterrées pour recevoir les déchets en verre sans avoir l’inconvénient du bruit des conteneurs à verre classique.
  • Sport urbain en liberté : Continuer l’installation de parcours sportifs dans différents endroits de Paris et créer des terrains de jeu dans 6 nouveaux lieux.
  • Jouer de 7 à 77ans : rénover les équipements des bois de Boulogne et Vincennes et mettre en place des équipements pour tous les publics dont certains offrants plus de contacts entre les générations comme des échiquiers, des tables de ping-pong.
  • Des jardins sur les murs : végétaliser une quarantaine de murs aveugles afin d’embellir un quartier et aussi contribuer à l’amélioration de l’environnement (refuge pour oiseaux et insectes par exemple).
  • Coworking étudiants-entrepreneurs : mettre à disposition un réseau d’espaces de coworking pas uniquement dédié au monde du travail mais également  aux étudiants. Ce mélange des populations pourraient aider à l’insertion professionnelle des étudiants et aider à la création d’entreprises.
  • Les œuvres d’art investissent la rue : Mettre en place des œuvres conçues pour le grand air comme des murs peints ou pérenniser des installations mises en place pour la Nuit Blanche.

Personnellement, je pense que je vais voter pour 3 projets : la reconquête urbaine pour rendre les bordures de Paris aussi attrayantes que le reste de la ville, le tri des déchets pour encourager toujours plus la responsabilité écologique et citoyenne et pour finir la mise en place de jardins sur les murs pour donner toujours plus d’impression de verdure en plein cœur d’une métropole urbaine dense.

Et vous, quels projets vous tente ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire