jeudi 18 septembre 2014

Should I stay or should I go ?

Supporters écossais depuis longtemps indépendants sportivement
Aujourd'hui, impossible de ne pas en parler, les Ecossais sont appelés aux urnes pour se prononcer pour ou contre leur indépendance. Cette journée est incroyable à plus d'un titre. Tout d'abord elle est incroyable car on attend une très forte participation et que les sondages sont très serrés. Dans tous les cas les indépendantistes écossais auront gagné une nouvelle manche. Une nouvelle manche puisqu'ils sont déjà largement majoritaires au Parlement écossais. Cette nouvelle manche leur donnera au moins plus d'autonomie par rapport au gouvernement anglais et au plus une totale indépendance.

Cette journée est aussi incroyable car ce serait la première fois depuis longtemps (1964 avec Malte ?) qu'un pays deviendrait indépendant en Europe sans passer par une révolution ou une lutte armée. On est loin de l'indépendance des ex-républiques yougoslaves.

Etre pour ou contre l'indépendance écossaise, je ne me prononcerai pas. Il semble que l'Ecosse vote historiquement plus à gauche que le reste du Royaume-Uni. Cela signifierait l'arrivée d'un nouveau gouvernement de gauche à la table des discussions européennes. Mais quels sont les autres impacts ? L'Ecosse va-t-elle devenir une République ? Vont-ils rejoindre l'euro dans les années à venir ? Le drapeau du Royaume-Uni va-t-il être modifié ?

Ce débat écossais aura tourné autour des questions économiques, entre ressources écossaises et monnaie. Il aura aussi été un grand débat de deux ans sur l'identité écossaise. Loin des amalgames islamophobes de nos anciens débats sur l'identité nationale, les Ecossais ont eu de vrais débats de fond sur ce qu'est leur identité, sur leur appartenance au Royaume-Uni, appartenance qui date de plus de trois siècles.
D'ailleurs, si l'Ecosse devient indépendante, cette scène de Trainspotting deviendra étrange pour les générations futures :
Tommy : Mais merde, vous êtes pas fiers d'être Écossais ?
Renton : Mais c'est une punition d'être Écossais ! On est les plus nuls des plus nuls, le rebut de l'humanité. Le peuple écossais, c'est de la merde, la plus asservie, la plus pitoyable qui ait jamais été chiée depuis que la Terre existe. Ici, la plupart des gens haïssent les Anglais. Je regrette, c'est seulement des connards. Alors que nous, on est colonisés par des... par des connards. On a pas été foutus d'être colonisés par une race supérieure, on est gouvernés par des balais à chiottes. C'est le trou du cul du monde ce pays, Tommy, et ton air pur et tes grands espaces y peuvent rien, c'était foutu d'avance.

2 commentaires:

  1. à lire le titre,j'ai cru que vous décriviez vos états d'âme de zosialist....
    dois je rester ou dois je partir...du PS?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai ri. Pas d'état d'âme à être socialiste

      Supprimer