lundi 17 septembre 2012

Harlem Désir n'est pas (encore) 1er secrétaire du PS...

Harlem Désir soutenant une campagne du PSE
Après avoir entendu à plusieurs reprises à la télé, à la fête de l'Huma, dans certains bars où j'y rencontre des passionnés d'actualité et de politique, que Harlem Désir est le nouveau 1er secrétaire du PS, je me sens obliger de rétablir la vérité ici : Harlem Désir n'est pas 1er secrétaire du PS... enfin pas encore totalement.

Oui, Harlem Désir est l'actuel 1er secrétaire du PS mais seulemnt par intérim puisque Martine Aubry a quitté son poste cette semaine. S'il assure l'intérim, c'est uniquement car il est le n°2 du PS depuis le congrès de Reims en 2008. Il a d'ailleurs déjà assuré cette fonction durant la primaire citoyenne en 2011.

Oui, Harlem Désir sera sûrement le futur 1er secrétaire du PS. Il est le premier signataire de la motion n°1 : "Mobiliser les Français pour réussir le changement", motion qui est soutenue par tous les ministres socialistes.

Non, Harlem Désir n'est pas assuré d'être 1er secrétaire. Comme pour presque tous les congrès du PS, plusieurs motions sont en lice pour le vote des militants. Cette année, 5 motions présentent leur texte d'orientation du PS pour les 4 années à venir. Les deux motions qui recevront le plus de voix des militants pourront présenter un candidat au poste de 1er secrétaire du PS. Le fonctionnement du vote pour le 1er secrétaire cette année est légèrement différent de celui du Congrès de Reims. En revanche, le fonctionnement des motions est identique. Ce qui permet de vérifier la bonne santé du PS puisque si 5 motions se sont déclarées cette année, c'est juste une de moins qu'en 2008 pour le Congrès de Reims. On est loin d'un besoin de plusieurs milliers de parrainages pour pouvoir participer et présenter ses idées.

Comme dit ci-dessus, malgré les 5 motions, il semble fort probable qu'Harlem Désir soit élu 1er secrétaire au terme de ce congrès. Tout d'abord, sa motion, soutenue par tous les ministres socialistes et par de nombreux pontes locaux devraient recueillir une majorité de voix. De plus, cette motion est dans la continuité des précédents combats socialistes. Le PS a réussi à s'unir dans les dernières années malgré les embûches pour réussir à mettre un président socialiste à l'Elysée et pour que l'Assemblée Nationale et le Sénat penchent à gauche. Il semble donc cohérent qu'une majorité des socialistes continuent l'union pour accompagner la politique du couple Hollande - Ayrault.

Pourtant ce n'est pas parce que Martine Aubry a réussi sa feuille de route reçue en 2008 qu'il ne faut pas se remettre en question, ni trouver de nouveaux axes de réflexion et d'amélioration. C'est le rôle des quatre autres motions. Il est fort probable que je vous les présente dans les jours à venir. En attendant, pour les curieux, voici leurs présentations rapides en vidéos par les premiers signataires de chacune des motion. Notons que sur 5 motions, deux sont représentées par une femme comme première signataire.

Motion 1 - Mobiliser les Français pour réussir le changement, discours de présentation de la motion par Harlem Désir


Motion 2 - Question de principes, discours de présentation de la motion par Juliette Méadel


Motion 3 - Maintenant la gauche, discours de présentation de la motion par Emmanuel Maurel


Motion 4 - Oser. Plus loin, plus vite, discours de présentation de la motion par Colette Gros (mais le 1er signataire est Stéphane Hessel)


Motion 5 - Toulouse, mon congrès, discours de présentation de la motion par Constance Blanchard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire