vendredi 12 octobre 2012

Paix en Europe

Après 3 femmes d'exception, cette année le Prix Nobel de la Paix est décerné à l'Union Européenne qui a "contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe".

Je tiens à saluer comme il se doit ce Prix Nobel de la Paix. Le message associé est très fort, spécialement dans cette période d'eurosceptiscisme. Non l'Union Européenne n'est pas qu'une union économique. L'Union Européenne est aussi l'union de femmes et d'hommes de 27 pays qui apprennent avec le temps à vivre ensemble. Cela fait donc 60 ans que les pays membres de l'Union Européenne vivent en paix. L'ouverture à venir de l'UE à des pays de l'ex-Yougoslavie est une marche supplémentaire dans la pacification du continent, et ceci quelque soit le passé, si récent et meurtrier soit-il.

L'Europe est devenu cet endroit unique au monde où les peuples de chaque pays peuvent se déplacer dans les 27 pays sans être inquiété par la moindre frontière. C'est aussi un des rares endroits au monde où une véritable action incitative est mise en place pour permettre aux jeunes de découvrir leurs voisins grâce au programme d'échange ERASMUS. Enfin, une règle obligatoire pour tout pays souhaitant adhérer à l'Union, avoir aboli définitivement la peine de mort, la plus injuste des mesures de justice. Nous avons ici trois exemples qui sont surement des pistes à explorer pour pacifier d'autres régions du monde.

L'Union Européenne est un digne lauréat du Prix Nobel de la Paix. Tout comme pour Barack Obama, c'est un prix qui engage l'Union a un devoir d'exemplarité dans les années à venir, que ce soit dans le traitement des Roms ou la veille au respect total de la démocratie (contrairement à ce que peut faire craindre la Hongrie et son parti Jobbick). Tout comme pour Liu Xiaobo en 2009, c'est un prix qui dérange. En 2009, le prix dérangeait le gouvernement chinois qui était directement visé par la récompense d'un de ses opposants. Cette année, le Nobel de la Paix dérange Marine Le Pen. Quelle plus belle garantie que l'on a touché au plus juste que de provoquer l'ire d'un des personnages politiques la moins pacifique d'Europe ?
Enfin, comment ne pas conclure, comme l'a déjà fait Doudette, avec le chanteur belge Arno qui chante si bien le bonheur d'être européen.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire