jeudi 13 juin 2013

Le local PS du 4ème vandalisé 2 fois en un mois

Triste nouvelle pour la démocratie, triste nouvelle pour le 4ème arrondissement, triste nouvelle tout simplement. Le local de la section PS du 4ème arrondissement a de nouveau été vandalisé cette nuit. C’est la seconde attaque contre ce local PS depuis le 1er mai ! Pire, cette attaque survient à peine une semaine après que les réparations suite au premier vandalisme se soient terminées.

Début mai, une des vitrines avait été brisée. Pas de revendication, pas d’indice laissé sur place, il était impossible de savoir si la section socialiste du 4ème arrondissement était victime de violence gratuite ou d’une action préméditée. Aujourd’hui, le doute n’est plus permis. Les 2 vitrines ont été brisées mais en plus de la peinture a été jetée sur la devanture de notre local. Il semblerait même que des tentatives d'effractions aient eu lieues. L’action ne peut qu’être préméditée. Les soupçons ne peuvent se tourner que vers les agresseurs du mois de mai.

Une nouvelle fois, je ne peux que me réjouir que les dégâts ne soient que matériels et qu’aucun militant socialiste n’ait été blessé. Mais cela n’atténue ni le geste ni l’idée qui est derrière cette agression. Des gens ont décidé d’attaquer physiquement le Parti Socialiste dans le 4ème arrondissement de Paris. Ces personnes ont décidé d’utiliser la violence pour s’opposer à nos idées, à notre action. Cette violence est en opposition frontale à la démocratie. Suite à l’attaque du mois dernier, aucune réunion n’a pu se tenir dans notre local durant le mois de mai, rendant difficile la tenue de nos différents groupes de travail, nos différentes réunions de section. En s’attaquant au local de section du Parti Socialiste du 4ème arrondissement, les agresseurs essayent de réduire au silence les militants socialistes.

Je vais reprendre ce que j’écrivais le 2 mai en guise de conclusion :
« Aux auteurs de cet acte de vandalisme stupide et aux autres qui trouveraient l'idée brillante, ce n'est sûrement pas cette violence qui nous arrêtera. Les socialistes sont dans le 4ème arrondissement de Paris depuis 1944, et nous continuerons à être présent, à défendre nos idées et à tenir permanence pour écouter et discuter avec les personnes qui le souhaitent. Je n'ai aucune idée de qui a pu agir ainsi ou pour quelle raison notre vitrine a mérité un tel sort. J'espère juste que la plainte déposée aboutira au jugement des personnes qui ont accompli ce geste et qui, par ce geste, ont attaqué un des symboles de la démocratie et de la vie républicaine dans mon 4ème arrondissement. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire