mardi 17 décembre 2013

"Lutter contre le racisme, encore et toujours", mon édito pour Mediavox

Depuis qu’Harlem Désir est arrivé aux manettes du PS à la fin de l’année 2012, il anime le parti comme un grand centre de réflexion contre l’extrême-droite, laissant au gouvernement socialiste le soin de réfléchir aux idées pour faire avancer la France. Il suffit de voir les derniers forums et autres conventions qui ont eu lieu depuis le mois d’octobre 2013 pour s’en convaincre : « La République face aux extrémismes », « Le progrès face aux idéologies du déclin », « La République contre les extrémismes » (différent du premier cité), « le FN passé au crible » ou encore « la montée des populismes en Europe ».

Si le nombre d’événements organisé semble assez démesuré, il est tout de même symbolique du véritable problème que l’on vit quotidiennement en France qui est la banalisation des propos racistes. Sur ce sujet, les élus UMP n’ont pas grand-chose à contester aux rares élus FN. On le voit depuis la campagne présidentielle 2012 et la mise au grand jour de la ligne buissonienne à l’UMP. Sous couvert de « parler vrai », de classes moyennes, de lutte contre le politiquement correct, de plus en plus d’élus UMP dérapent et tiennent des propos racistes, à l’image des mensonges pouvant être tenus à la tête de leur parti. Comme quand Jean-François Copé reprend les arguments du FN sur l’AME (Aide Médicale aux Étrangers), stigmatisant les 200 000 clandestins bénéficiant de ce traitement alors que 4,5 millions de personnes en France ont le droit à la CMU (Couverture Mutuelle Universelle), CMU qui offre exactement les mêmes droits que l’AME, ou quand le même Jean-François Copé remet en cause les obligations d’un Etat européen dans des situations de demandes d’asile.

Certains imaginaient l’UMP comme une digue républicaine contre l’extrême-droite. Elle, et ses ancêtres UDF et RPR, ne le sont qu’en pointillés depuis les années 70 (lire ce récapitulatif écrit lors des dernières législatives)...

Vous pouvez lire la suite sur le site de Mediavox.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire