lundi 9 décembre 2013

Paris vaut bien un programme, le #ParisQuiOse

Anne Hidalgo au Quartier Général
Ce dimanche Anne Hidalgo avait réuni la presse, quelques blogueurs et twittos et de nombreux candidats parisiens pour présenter son programme pour Paris. La présentation a duré environ 45 minutes et fut dense ! Il faut dire que le programme de la candidate de gauche, qui a été construit avec des propositions issues de l'association Osez Paris, du Parti Socialiste, de Parti Communiste Français et du Parti Radical de Gauche, contient (d'après mon décompte) 501 propositions détaillées sur 196 pages ! Ces 501 propositions sont regroupées en 6 thèmes : le Grand Paris et les 7 priorités d'Anne Hidalgo, mais aussi des propositions pour une ville créative, pour une ville solidaire, pour une ville à vivre et pour une ville collaborative.

Je ne vais pas détailler toutes ces propositions car si la plupart ont été citées rapidement par Anne Hidalgo, peu ont eu le droit à une véritable explication de texte. Celle-ci viendra durant les 3 mois à venir. En revanche, je vais tout de même présenter quelques propositions évoquées ce matin et qui ont retenu mon attention.

Le logement. Anne Hidalgo a donné deux axes principaux pour la politique du logement : les logements sociaux et l'offre de logements intermédiaires. Pour les logements sociaux, la candidate a rappelé sa promesse d'atteindre les 30% de logements sociaux à Paris en 2020. Cette promesse n'est pas une surprise puisqu'elle fait parti des bases de l'accord entre les communistes et les socialistes. En parallèle de cette proposition nécessaire pour garantir une mixité sociale dans Paris intra-muros, Anne Hidalgo a également présenté ses propositions pour maintenir une offre abordable pour les logements intermédiaires. Une agence "multiloc" va être créée pour que les jeunes actifs et les familles de classe moyenne puisse se loger à Paris. Cette agence gérera la mise sur le marché des logements vacants, qui sécurisera la perception des loyers et qui facilitera la mise en place de colocation dans de grands appartements.

L'acte II de la municipalisation de l'eau. L'acte I fut donné par l'équipe municipale autour de Bertrand Delanoë qui a remunicipalisé la distribution de l'eau à Paris en 2009. Cette remunicipalisation a permis de faire diminuer la facture d'eau des Parisiens de 8%. Le nouvel acte voulu par Anne Hidalgo devrait voir la mise en place d'une tarification plus sociale de l'eau. Ainsi pour les familles les plus modestes, les premiers mètres cube quotidien serait gratuit afin que le minimum vital en eau potable ne soit pas un coût pour les plus défavorisés. Une autre idée de ce deuxième acte est d'encourager l'économie d'eau en encourageant l'utilisation de kits économiseurs d'eau. Enfin, toujours sur le sujet de l'eau, la candidate socialiste souhaite rendre plus présente l'eau dans la capitale en installant dans tous les arrondissements des fontaines à eau gazeuse pour que tous les Parisiens puissent profiter de ces opportunités comme le peuvent déjà les habitants du 12ème, du 13ème et du 15ème arrondissement.

La participation citoyenne dans le budget municipal. Anne Hidalgo s'engage à présenter et à débattre du budget avec les parisiens lors de chaque compte-rendu de mandat et a annoncer une belle idée, permettre aux Parisiens de voter sur l'utilisation de 5% du budget d'investissement de la Ville de Paris.

Le réaménagement des places parisiennes. Dans la continuité du très réussi réaménagement de la Place de la République, le projet pour Paris d'Anne Hidalgo envisage de réaménager les places de la Nation, de la Bastille, Denfert-Rochereau, Montparnasse et celle du Panthéon. Pour réaliser cet objectif, l'idée est de laisser plus de place aux circulations douces (principalement les vélos) et les piétons.

Erasmus des collèges. Dernière idée, assez minime pour la vie quotidienne des parisiens mais d'une belle symbolique pour la découverte de l'Europe, la mise en place d'un "erasmus des collèges". L'idée est de garantir à chaque jeune parisien de pouvoir partir au moins une fois durant sa scolarité dans une ville européenne. Ces voyages scolaires sont extraordinaires pour les enfants et il serait dommage de ne pas pouvoir partir à la découverte de nos voisins européens à cause de problèmes de finance.

Pour découvrir les autres propositions d'Anne Hidalgo et de son équipe, le projet est disponible en version numérique sur le site de campagne de la candidate. Par pur curiosité, n'hésitez pas à mettre en commentaires les propositions qui vous semblent les plus intéressantes ou innovantes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire