mercredi 2 avril 2014

Le nouveau gouvernement Valls, un gouvernement de gauche

Le secrétaire général de l’Elysée a annoncé la composition du 1er gouvernement de Manuel Valls.  On y trouve des confirmations mais aussi plusieurs surprises.

Au niveau des confirmations, le gouvernement est bien resserré avec un Premier Ministre et seulement 16 ministres. Malin, Manuel Valls annoncera la semaine prochaine la liste des secrétaires d’état. On a donc un véritable gouvernement de combat. Il conserve, fort heureusement, sa politique paritaire. Manuel Valls travaillera avec 8 femmes ministres et 8 hommes ministres. Autre confirmation dans la recherche de l’égalité femme-homme, le ministère des droits des femmes et confirmé.

Première agréable surprise, le maintien de Christiane Taubira à la Justice. Malgré les réticences de Manuel Valls époque ministre de l’intérieur, Taubira est confirmée pour défendre la réforme pénale qu’elle prépare depuis l’été 2012.
Deuxième agréable surprise, Benoît Hamon prend la tête d’un grand ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur. C’est un beau signal de confiance envoyé à l’aile gauche du PS.
Troisième surprise, un peu plus étrange, la création d’un ministère « fourre-tout ». Najat Vallaud-Belkacem garde son rôle de ministre des droits des femmes mais gagne en plus la Jeunesse et les Sports et la Ville. Il va falloir que l’on m’explique le lien entre ces trois thématiques…
Dernière surprise, je m’attendais à voir arriver un peu plus de nouvelles têtes. Seuls 2 nouveaux, François Rebsamen (et même pas à l’Intérieur) et Ségolène Royal (annoncée depuis longtemps).

Au final, la composition de ce premier gouvernement Valls est plus que satisfaisante. Nous avons un gouvernement de combat, indéniablement de gauche. Peut être même plus à gauche que le précédent puisque Valls n’est plus à l’intérieur, puisque Montebourg remplace Moscovici et qu’Hamon prend la tête d’un important ministère. J’ai envie de dire que je vous l’avez bien dit d’attendre l’annonce du gouvernement avant de se braquer contre le nouveau Premier Ministre. 

A présent, au boulot ! Les attentes sont nombreuses et les résultats sont attendus d’urgence (Justice, Emploi, Education, Economie).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire