jeudi 4 avril 2013

NKM tacle Hidalgo ... à côté



Si la primaire pour les municipales parisiennes n’a pas encore commencé à l’UMP (les candidats son en train de recueillir leurs parrainages pour pouvoir participer à cette primaire), une candidate agit déjà comme si elle était la candidate officielle, Nathalie Kosciusko-Morizet. Il faut avouer que la presse semble elle aussi convaincue que Kosciusko-Morizet sera la candidate, et ce avec un mépris certains pour les autres candidats.

En ce moment, les candidats à la primaire UMP tiennent donc des cafés-débats, présentent leur vision et leurs idées pour Paris. Pendant ce temps là l’ancienne maire de Longjumeau, sure de son élection par les sympathisants de droite, a déjà commencé sa sale campagne contre Anne Hidalgo, un peu à l’image de certaines bassesses vues durant la campagne de Nicolas Sarkozy pendant la présidentielle de 2012. Dimanche dernier dans une discrète indiscrétion du Journal Du Dimanche, Kosciusko-Morizet attaquait Anne Hidalgo sur sa soit-disante moralité. En une phrase, la candidate à la candidature UMP arrose à tout vent et sans trop de cohérence en critiquant la présence d’Anne Hidalgo dans l’équipe de Jean-Paul Huchon, en critiquant le soutien de Bertrand Delanoë à Mireille Flam (conseillère de Paris) et la condamnation d’Anne Hidalgo à payer 20 000€ pour travail dissimulé à l’APUR (Atelier Parisien d’Urbanisme). C’est ce dernier point qui a provoqué la colère de la candidate socialiste.

Anne Hidalgo a raison de s’indigner de se voir attaquée ainsi.
Tout d’abord, l’APUR n’a pas été condamné pour travail dissimulé mais pour non paiement d’heures supplémentaires et pour dépassement du nombre d’heures hebdomadaires autorisé. Si le premier chef d’accusation est passible de 3 ans de prisons, les deux autres (les véritables accusations donc) sont passibles d’amendes.
Ensuite, Anne Hidalgo est présidente du Conseil d’Administration de l’APUR. La gestion de cet organisme est laissée à la charge de son directeur général. Dans l’affaire concernée, l’APUR et le Directeur Général ont été reconnu coupable. Les heures supplémentaires ayant été payées aux salariés, l’APUR et son directeur général n’ont pas du payer d’amendes mais ont bien été reconnus coupables suite au jugement en appel. Anne Hidalgo n’a donc jamais été condamnée pour son activité à l’APUR.
Pour faire une petite parenthèse, je trouve assez drôle que la Droite Parisienne condamnée pour emplois fictifs attaque la Gauche Parisienne pour « trop de travail »…

Je ne sais pas qui sortira vainqueur de la primaire ouverte à droite, mais j’espère que le ou la candidat-e élu-e nous gratifiera d’une campagne plus intelligente que la tournure qu’essaye de donner actuellement Nathalie Kosciusko-Morizet. Il y a beaucoup de sujets à débattre pour l’avenir de Paris et les Parisiens méritent d’avoir à choisir entre des équipes qui ont un véritable projet et des idées propres pour l’avenir de la capitale et de son rôle dans la future métropole et non pour l’équipe qui arrivera à trouver la plus grosse bouse à jeter sur son adversaire. En tout cas Anne Hidalgo a déjà prévenu, elle laissera à Nathalie Kosciusko-Morizet « le monopole d’une campagne de caniveau ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire