jeudi 3 octobre 2013

Stop à la désinformation sur l'avortement

Ce qui est bien sur le net, c'est que l'on y trouve de tout, des informations, des témoignages, des adresses, des conseils. Que l'on cherche à savoir ce qu'il s'est passé le 17 janvier 1975, que l'on veuille connaître ses droits sur un thème en particulier ou que l'on cherche une adresse, une réponse est accessible en deux clics sur internet. Le problème est qu'il faut être vigilant et ne pas tomber dans le piège de la désinformation volontaire.

C'est le principal problème quand on cherche sur Google des informations sur l'avortement. Quelle que soit votre recherche sur le sujet, vous aurez de fortes chances de tomber sur des sites tels que ivg.net, avortement.net, ecouteivg.org, sosgrossesse.org ou sosbebe.org. Tous ces sites ont en commun la volonté de vous dissuader d'avorter. Le premier site cité, qui est également le premier dans les résultats google, bing ou yahoo, offre de nombreux témoignages de personnes regrettant d'avoir avorté, contents d'avoir gardé l'enfant et pour les témoignages soit disant positifs, ils insistent lourdement sur les problèmes psychologiques rencontrés suite à l'IVG. Autre exemple, le dernier site est géré par Alliance Vita qui s'était singulièrement illustrée lors des débat sur le mariage pour tous.

Pour contrecarrer les plans des anti-avortements, il était urgent et nécessaire d'avoir un accès rapide et facile à une information claire et officielle. Pour cela, Najat Vallaud-Belkacem et son ministère des droits des femmes ont lancé un nouveau site officiel sur l'ivg. Son adresse : ivg.gouv.fr.

Dans ce site, organisé de façon claire et simple, les lecteurs trouveront toutes les informations et les liens pour s'informer sur l'avortement sans être culpabilisé. On y apprend par exemple ce que coûte un avortement : "Les frais relatifs à l’IVG sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie", ou comment se passe une IVG (médicamenteuse ou chirurgicale). Surtout, on y trouve la liste par département des établissements d'information et de consultation et aussi des liens vers d'autres sites d'informations comme le Planning Familial ou un site d'information sur le choix entre les modes de contraception.

Je souhaite une longue vie au site ivg.gouv.fr, j'espère qu'il se fera une belle place dans les moteurs de recherche pour que toute personne s'inquiétant de l'arrivée d'une grossesse non désirée puisse recevoir une information fiable et non partisane.

4 commentaires:

  1. J'approuve. Très bonne initiative gouvernementale.
    (et pourtant, il m'arrive souvent de n'être pas tendre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi être blogueur de gouvernement permet aussi de relayer de bonnes choses ;)

      Supprimer
  2. Très bonne initiative et excellent billet qui la relaie.
    Amitiés

    RépondreSupprimer