mercredi 13 mars 2013

Des dictateurs argentins et un évêque catholique

François 1er encore évêque
avec Videla encore dictateur
(source @natxox)
Dans la nuit du 13 au 14 mars, Le Monde publiait un article sur la nouvelle condamnation à la prison à perpétuité pour le dernier dictateur argentin, Reynaldo Bignone. Il s'agit de sa deuxième condamnation à perpétuité pour disparitions forcées et tortures.

Reynaldo Bignone est un ancien militaire, le dernier président de la quatrième et dernière junte militaire. Durant les 7 années de cette dictature militaire, 30 000 argentins ont "disparu", 15 000 furent fusillés, 9 000 furent prisonniers politique et au moins 500 bébés ont été kidnappés pour agrandir la famille des puissants proche du régime. Cette dictature avait pour idéologie le national-catholicisme et pour objectif de défendre la civilisation occidentale chrétienne des juifs et des communistes. 

Le premier dictateur de ce régime était un certain Jorge Rafael Videla. Cet homme a réussi l'exploit de se faire condamner deux fois à perpétuité, comme Reynaldo Bignone, d'être toujours sur le banc des accusés dans le procès de l'opération Condor (et donc de risquer une nouvelle peine à vie). Le visage Jorge Rafael Videla est également connu des moins jeunes supporters de foot puisqu'il remit la Coupe du Monde au capitaine argentin lors de la Coupe du Monde organisée à domicile en 1978 alors qu'à quelques centaines de mètres, des opposants politiques et des religieux se faisaient torturés par ce régime sanguinaire. Enfin, Jorge Rafael Videla peut se vanter d'avoir été le 1er chef d'état à recevoir l'eucharistie du nouveau Pape François 1er alors que ce dernier n'était encore que simple évêque argentin. Malheur d'un temps révolu, ce simple évêque, connu sous le nom de Jorge Mario Bergoglio, est soupçonné d'avoir dénoncé deux prêtres opposants du régime aux militaires.

Suite logique de l'histoire, le successeur du pape ayant participé aux Jeunesses Hitlériennes est un pape qui a participé à une dictature sud américaine. Si l'on suit le sens de l'histoire, le prochain sera-t-il africain et aura participé à un génocide ?
Bergoglio donnant la communion à Videla
(source @RaquelGarridoPG)

8 commentaires:

  1. Tu manques d'esprit ludique. On va pouvoir se foutre de sa gueule pendant 5 ou 10 ans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca va, je vais avoir le temps pour m'y mettre.

      Supprimer
  2. et bien... tu n es pas à une connerie près d'après ce que je viens de lire. Rien d etonnant fibnalement

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, j'ai fait un billet similaire! La Croix avait titré en avril 2011: Le cardinal Jorge Bergoglio (donc l'actuel Pape) pourrait être entendu par la justice Francaise!

    Ça s'arrose! On va pouvoir rigoler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi l'église devient moderne, on se pose à présent des questions sur l'immunité papale.

      Supprimer