mercredi 6 mars 2013

Le 8 mars, c'est toute l'année (et ça commence dès aujourd'hui)

Le 8 mars, c'est toute l'année, c'est l'opération du Ministère des Droits Des Femmes pour la Journée Internationale du Droits des Femmes (et non la journée de la femme). Pour l'occasion, le ministère va mettre en ligne dès jeudi un site web http://8marstoutelannee.fr qui a pour but de répertorier 365 actions promouvant l'égalité femme-homme partout en France. 

L'idée est simple, on ne peut pas obtenir l'égalité réelle entre les femmes et les hommes dans tous les aspects de la vie quotidienne en évoquant le sujet un seul jour par an. Ce site annoncera donc de nombreuses initiatives aux 6 coins de l'Hexagone, comme une série de pièces de théâtre toutes écrites et/ou mises en scène par des femmes, une journée d'actions dans une grande entreprise française pour sensibiliser le personnel des Ressources Humaines à l'égalité, etc.

L'idée sous-jacente de l'opération est, comme l'explique Najat Vallaud-Belkacem, qu'"il ne suffit pas d'inscrire des principes dans la loi, il faut changer les mentalités". Ce changement de mentalité ne pourra arriver qu'en sensibilisant tous les jours, en réalisant des gestes au quotidien pour faire comprendre à tous que cette égalité est l'affaire de tous. En effet, ce problème de mentalité n'est pas uniquement chez les machos mais chez une grande partie de la population. De nombreuses femmes vont trouver normal de s'effacer devant l'ambition professionnelle de leur compagnon, de nombreux hommes ne vont pas voir où est le mal de mettre sur une affiche publicitaire une dompteuse sur talon pour annoncer une compétition sportive, des jeunes garçons vont trouver ça bizarre de jouer aux jeux-vidéos avec un personnage de fille (cf. la capture d'écran ci-dessous).

Dans la même veine, si l'idée commence à avoir fait son chemin sur l'absurdité qu'une femme soit moins payée qu'un homme à salaire égal (un accord doit être signé d'ici peu dans la fonction publique), l'idée qu'une femme puisse avoir les mêmes postes à responsabilités que les hommes est loin d'être répandue. Il ne sert à rien de garantir qu'une femme au bas de l'échelle professionnelle touche le même salaire qu'un homme au même niveau si l'on empêche la femme d'évoluer ensuite de la même façon que son collègue masculin. Par exemple si les femmes sont 51% dans la fonction publique d'état, elles ne sont que 5 au rôle de préfète. Autre exemple, si 65% des postes de l'Education Nationale sont occupés par des femmes, elles ne sont plus que 23% au poste de professeure d'université et uniquement 8% à la direction d'une université.

Le 8 mars toute l'année, plus qu'une opération, ce devrait être le slogan du Ministère des Droits des Femmes. Quand on navigue sur le site du ministère, on peut voir toutes les actions menées au quotidien sur l'égalité professionnelle, sur le droit à disposer de son corps, sur la parité, sur la lutte contre les violences et sur la lutte contre les stéréotypes. La journée des droits des femmes, c'est le 8 mars, mais c'est aussi aujourd'hui et tout le reste de l'année, bref, le 8 mars, c'est toute l'année.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire